coopérative DHR
 
"NON"
un western social jouant de l'humour noir
le 31 janvier 2018 au cinéma 
 
 
SYNOPSIS

Durant la réforme du Code du travail en 2016, l'usine Radial ferme après un mouvement de grève long et harassant. Jeansé, Juliette, Bruno, Christine et Pierre se retrouvent pour «fêter» entre amis leur prime de licenciement. En rentrant chez lui, Bruno refuse violemment de se soumettre à un contrôle de gendarmerie. NON raconte l'itinéraire d'une colère lointaine, furieuse et virale. La bande de copains va partir en orbite pour garder ce qui leur reste d’humanité.
 
 
 
BANDE ANNONCE
 
 
Facebook
 
 
 
 
 
PAROLE DES REALISATEURS

"Nous sommes des forains du théâtre, aucun acteur télévisé, pas de labels, et ce film hors norme s'est fait sans un sou. Juste des moyens d'une grosse production (600 personnes ont travaillé sur le film), beaucoup de bienveillance et des savoirs faire géniaux. Chaque plan aura été arraché à l'impossible, avec la joie d'être dans le vrai, d'y arriver jour après jour, et de raconter une histoire à hauteur d’homme."

A PROPOS DU FILM

« Non » est un film choral à l'échelle d'une tribu. Il dissèque les mécanismes qui guident une tribu française ordinaire, et met en lumière sa dislocation brutale. Si la dépression est reconnue comme une maladie contagieuse, pourquoi la rage de vivre ne le serait-elle pas ?
"Je me souviens de mes oncles, de mon grand-père, héros de mon enfance. Des ouvriers, des grandes gueules qui parlaient fort, et un langage bourré d'images. Une histoire qui aurait pu être quotidienne, grisâtre, devenait drôle, effrayante et sujette à polémique. C'est une manière d'enchanter le monde et de partager ses angoisses qui transpire le long du film. Un monde en couleur vives, contrasté, avec soupe, entrée, plat, dessert et pousse café.
L'enjeu est profondément viscéral. Une bande de copains crie le ralliement du désespoir pour casser ce qui reste de civilisation. De la même manière qu'un gosse d'une banlieue décrépie jetterait des cailloux sur les pompiers. Ou une horde d'agriculteurs qui déverse du lisier dans une préfecture de troisième zone.
Quand l'avenir ressemble à un mur infranchissable, il ne reste que deux alternatives : s'asseoir et attendre que le mur tombe ou l'attaquer à coups de boules. Dans les deux cas, le mur reste bien solide, mais il y a une manière plus drôle que l'autre."

LETTRES DE NOBLESSE

Le Petit Théâtre de Pain c'est : une troupe de théâtre permanente de 15 personnes implantée au Pays Basque, créée en 1994 (on avait 20 ans à l'époque), conventionnée par l'Etat, la Région et le Département, 18 créations à son actif et 80 à 100 représentations annuelles. Tous nos spectacles sont vus par environ 40 000 personnes, et ce sera le socle de départ pour lancer ce film.

Depuis le départ, ce projet singulier a été suivi et solidement accompagné par nos pairs (Gilles Portes, Haroun Mehmet Salé, Jeanne Oberson, Ramuntxo Garbisu, Marc De Bayser, Léa Fehner...).
 
Une ville entière s'est mise au service du projet, Capdenac-gare (Aveyron), plus de 600 participants, un opérateur culturel "Derrière le Hublot", une usine, une maison de retraite, deux écoles, la CGT et SUD, la Municipalité, un centre d'accueil temporaire pour handicapés... Cette rencontre est déjà une histoire en soi.
Documentaire sur la production du film : "Ceux qui l'ont fait"
https://vimeo.com/222344136
Mot de passe : capdenac
 
 
 
DHR
95 avenue du Président Wilson
93100 MONTREUIL
cooperative@d-h-r.org
Facebook
 
 
Cet email a été envoyé à nduongtk@noos.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur coopérative DHR.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 coopérative DHR